Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

REGARDS SUR ISTRES ET ENTRESSEN

REGARDS SUR ISTRES ET ENTRESSEN

Vie de la Cité, patrimoine d'ISTRES et ENTRESSEN


Escapade au Ranquet

Publié par REGARDS SUR ISTRES sur 16 Mai 2012, 19:43pm

Catégories : #Environnement - Développement durable

Par ces belles journées, quoi de mieux qu’une escapade au Ranquet, pour découvrir un quartier où se conjugent douceur de vivre et beauté des lieux .

Ranquet, port de pêcheurs

Tout commence en 1917 où quelques familles de Marseille et du Vaucluse vont venir bâtir sur ce qui deviendra le Ranquet quelques cabanons, histoire d’en faire un « pied à terre ».

Les barques de pêcheurs amarrées aux berges et les cabanons vont donner à ce nouveau quartier un caractère de village de pêcheurs.

Il faut dire qu’autrefois l’étang de Berre était très poissonneux (moules, oursins, huîtres, loups de mer, sardes…) car salé comme la mer Méditerranée.

Pour mémoire, les Istréens appelaient jadis l’étang de Berre, la « Mer de Berre ».

Pour la petite histoire, ces eaux très chargées en calcaire donnaient d’après les anciens une épaisseur de coquille aux moules et aux huîtres plus importante qu’en mer Méditerranée, beaucoup disaient qu’elles avaient une saveur exceptionnelle.

09-Ranquet--1-.jpgRanquet, port de chargement pour le sel

Le Ranquet avait également une fonction de port de chargement du sel extrait aux salins de Rassuen et aux salins de Citis. Chaque salin avait son propre embarcadère pour le chargement du sel. Un fois chargé sur bateau, le sel était acheminé vers les usines de transformation (soudières).

A noter qu’un tunnel souterrain reliait le port du Ranquet aux salins de l’étang de Citis. Ce tunnel existe toujours et abrite des pipelines qui permettent le transport de produits utilisés par les usines.

Du quartier de pêcheurs au Ranquet d’aujourd’hui

A partir de 1960, le Ranquet va connaître une transformation de son habitat avec des cabanons qui peu à peu vont devenir de véritables maisons, résidences principales pour certains, maisons de vacances pour d’autres.

L’électricité et le téléphone n’arriveront que dans les années 70.

Le Ranquet sera jusqu’au début des années 80 alimenté en eau potable par un camion citerne qui venait alimenter régulièrement les habitants.

Le raccordement au réseau d’eau potable n’interviendra qu’au milieu des années 80 et il faudra attendre les années 2000 pour qu’il soit raccordé au réseau d’assainissement collectif.

Ce quartier fait l’objet d’une attention particulière en raison de l’instabilité des terrains « calcaéro-marneux » ce qui a entraîné la construction de murs de soutènement pour soutenir la colline sur laquelle ce quartier a été bâti.

Les aménagements récents des plages du Ranquet en 2010 permettent aux Istréens de profiter des joies de la plage et de la baignade à deux pas de chez eux sous réserve d’une qualité des eaux satisfaisante.

Aujourd’hui, la Ranquet compte 450 maisons et est devenu au fil du temps un quartier où il fait bon vivre.

 

A suivre prochainement, l’Histoire du quartier des Heures Claires et de ses trésors : le bateau de Suffren, le souterrain de Saint-Pierre.

 

Chaleureusement vôtre,

 

Jocelyn PLANELLES

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents