Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

REGARDS SUR ISTRES ET ENTRESSEN

REGARDS SUR ISTRES ET ENTRESSEN

Vie de la Cité, patrimoine d'ISTRES et ENTRESSEN


La Porte d'Arles

Publié par Jocelyn sur 10 Avril 2009, 06:41am

Catégories : #Patrimoine, culture, traditions

Aux portes de la vieille ville

Classée aux Monuments Historiques par arrêté du 5 mai 1930, la porte d'Arles marque l'entrée de la ville intra-muros d'autrefois. On sait que des remparts protégeaient naguère le château fort (à l'emplacement de l'église Notre Dame de Beauvoir) ainsi que les habitations placées sous la protection du Seigneur.

L'entrée dans la cité s'effectuait par deux portes gardées de jour et de nuit pendant les guerres de religion et les épidémies de peste. La porte de Place où d'En Haut se situait côté sud entre l'Hôtel de Ville et le « Café du XXe siècle », l'autre à l'extrémité nord à l'angle des rues Juiverie et de la Roque, près de l'actuelle porte d'Arles. Cette dernière était désignée porte d'En-Bas ou de Saint Eloi et plus couramment portail Eygadier c'est-à-dire porte de l'eau. On peut, d'ailleurs, constater que les fontaines dites de « Saint-Eloi » sont encore présentes de nos jours mais à l’extérieur de la porte.

Style antique ou classique ?

Le portail d'Arles n'est pas une construction antique mais relativement moderne. En effet, il fut construit suite à une délibération du Conseil de la Communauté en date du 29 octobre 1769. Les travaux seront effectués à partir de janvier 1771 pour se terminer en juin 1773. Ils coûteront 6110 livres aux contribuables istréens. Edifié en l'honneur du Maréchal Duc de Villars, seigneur d'Istres et gouverneur de la Provence, il ne sera jamais inauguré.

La porte d'Arles par sa forme concave et son style classique présente une grande sobriété. L’arc repose sur deux pilastres. Vous observerez deux guirlandes fleuries de part et d'autre ainsi que le magnifique médaillon style Louis XV posé en imposte qui orne la clef de voûte. Ce monument est construit en pierre de Toti (pierre issue des carrières locales).

Une inscription mystérieuse

Une curieuse inscription d'inspiration révolutionnaire est visible sur le côté droit. Malheureusement, on ne peut en déchiffrer que le début :
« Tous les citoyens habitant la me... »

La phrase complète pourrait bien être (ce n’est qu’une hypothèse) :

« Tous les citoyens habitant la même commune sont garants civilement des attentats commis sur le territoire de la commune, soit envers les personnes, soit contre les propriétés ». Cette phrase a été retrouvée gravée sur un mur de Marseille.
 

Un air révolutionnaire planait-il déjà en terroir istréen à l’approche de la Révolution française ?

 

 

Jocelyn PLANELLES

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents