Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

REGARDS SUR ISTRES ET ENTRESSEN

REGARDS SUR ISTRES ET ENTRESSEN

Vie de la Cité, patrimoine d'ISTRES et ENTRESSEN


Chapelle Saint Sulpice, joyau de l'art roman

Publié par Joce sur 12 Septembre 2008, 19:43pm

Catégories : #Patrimoine, culture, traditions

Inscrite aux Monuments Historiques par arrêté du 6 juillet 1942, la chapelle Saint Sulpice de Morianne est attestée dans une bulle (lettre épiscopale) de l'Archevêque d'Aix en 1082 mais on ne connaît pas la date exacte de sa fondation.
Contrairement à son apparence, elle ne fut jamais utilisée pour célébrer la messe dominicale mais servait uniquement à l'office religieux précédant l'inhumation des morts dans le cimetière situé en contrebas.

Notons encore, et les textes en témoignent, qu'un bâtiment contiguë servait autrefois d'hôpital pour les lépreux. Avec l'arrivée du canal de Craponne, les eaux inondèrent le cimetière à la fin du XVIème siècle et il fut reconstruit là où il se trouve actuellement impasse St Sulpice.

La chapelle St Sulpice dont la cloche fut baptisée « Sainte Catherine » cessa de retentir à une période non déterminée. Elle a connu plusieurs patronages : celui de la mère de Dieu, de Ste Catherine, de l'Annonciation et, depuis le XVème siècle, celui de St Sulpice de Morianne. Pendant la Révolution, elle servira d'abri pour bestiaux. En 1897, le Maire de la Ville ordonne au Curé de l'époque de la réaffecter au culte. Mais son état continue à se dégrader régulièrement. Elle sera inscrite en 1942 à l'inventaire des Monuments Historiques puis restaurée par la Caisse Nationale des Monuments Historiques en 1976. Elle est devenue depuis 1991 un lieu d'exposition pour les artistes.

Véritable joyau de l'art roman, la chapelle St Sulpice présente une unité de style exemplaire : Voûte en berceau brisé couvrant la nef (influence de l'école romane bourguignonne (*) ), une voûte d'arête avec une magnifique clef sur le côté Nord, voûte en cul de four (chœur de la chapelle). Enfin, il conviendra de ne pas oublier sa lanterne des morts (située à droite de l’entrée actuelle) qui lui donne sans conteste une fière allure et rappelle sa vocation première, l’office précédant l’inhumation.


Jocelyn PLANELLES

NB : (*) art roman bourguignon importé en Provence par l'ordre de Cîteau  (ou ordre cistercien) ordre fondateur des abbayes cisterciennes dites les "Trois Soeurs provençales" : abbaye de Sénanque, de Silvacane et du Thoronet. A noter en effet, d'importantes similitudes entre les chapelles de ces édifices et celle de Saint Sulpice. L'arc brisé sera une des caractéristiques essentielles de l'art ogival plus connu sous le nom d'art Gothique qui succèdera à l'art Roman à partir de 1150.
 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents