Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

REGARDS SUR ISTRES ET ENTRESSEN

REGARDS SUR ISTRES ET ENTRESSEN

Vie de la Cité, patrimoine d'ISTRES et ENTRESSEN


Le Plan Local d’Urbanisme en sursis, terreur au conseil municipal d’ISTRES !

Publié par REGARDS SUR ISTRES ET ENTRESSEN sur 26 Juin 2015, 19:31pm

Daniel MAROGER

Daniel MAROGER

Attaque virulente envers un administré sans défense et une association d'intérêt général

Ce vendredi matin, une fois de plus, Monsieur le Maire d’Istres a profité de sa tribune au « Conseil Municipal » (où il est le seul à parler et à distribuer la parole) pour se défouler sans retenue contre un administré présent dans le public, M. Daniel MAROGER et contre l’association de défense d’intérêt général « Agir pour Istres du Ranquet à Entressen - AIRE » à laquelle je suis fier d’appartenir avec une cinquantaine d'autres Istréens.

Objet de ce déchaînement : le Plan Local d’Urbanisme dont le jugement « provisoire » rendu cette semaine par le Tribunal Administratif donne un délai supplémentaire de 9 mois à la Mairie d’Istres pour régulariser un certain nombre d’illégalités commises (recours porté par l’association AIRE + une trentaine d’administrés dont M. MAROGER et moi-même).

Déjà deux jugements défavorables au PLU d’Istres

Rappelons que deux jugements remettant en cause le PLU ont été rendus récemment :

- Jugement du 21 mai 2015 portant annulation partielle de plusieurs dispositions du PLU : annulation du classement du secteur de Grande Groupède en zone Ncd et du classement du secteur de Rassuen en zone 2AUO – Recours porté par le Préfet des Bouches-du-Rhône qui a donc eu gain de cause contre la Mairie d’Istres

- Jugement du 21 mai 2015 portant annulation de la délibération 377/13 du 13 novembre 2013 relative à l’approbation des zonages sur les secteurs Grande Groupède et Sud de l’étang de Rassuen Recours porté par l'association AIRE qui a donc elle aussi eu gain de cause !

Le Plan Local d’Urbanisme est donc bien entaché d’illégalités comme en attestent les jugements du 21 mai dernier ainsi que le jugement « provisoire » du début de semaine qui donne un sursis de 9 mois à la Mairie d’Istres pour se conformer à la loi.

Ce n’est donc en aucune manière une victoire pour le Maire d’Istres, donc pas de quoi se gargariser et malmener en public un homme privé de droit à la défense.

Quand on pense qu'en janvier dernier certains élus voulaient donner des leçons de morale après les attentats de Charlie Hebdo, les mêmes qui ce matin ont laissé un homme être malmené parce qu'il a eu le malheur de penser différemment et d'aller à l'encontre de décisions prises par le conseil municipal !

Pour conclure, une pensée pour Daniel MAROGER, injustement humilié en public pour avoir avec une trentaine d’autres Istréens saisi la justice de la République pour faire dire le Droit et pour avoir contraint, par décision de justice, la Mairie d'ISTRES à apporter les adaptations qui s'imposaient pour que le PLU soit conforme aux réglementations d'urbanisme.

A saluer également, l'attitude très digne de Danièle QUESADA, conseillère municipale d'opposition qui ne supportant plus ces agissements outranciers a quitté la salle du conseil, démontrant ainsi sa désapprobation de l'attitude du Maire et son soutien à l'association AIRE et au très digne Daniel MAROGER qui rappelons le est resté présent jusqu'au bout de la séance. Chapeau bas aux "Daniel(e)s" donc ! 

Jocelyn PLANELLES

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Annie CLERC 28/06/2015 08:21

Oui, encore chapeau, de tenter de faire valoir nos droits trop souvent bafoués.
Dans les habitudes récurrentes au sein du CM, c'est-à-dire toutes les manifestations d'autoritarisme que les élus d'opposition subissent, nous avons dû assister dernièrement à une attaque nominative contre l'association pourtant apolitique de AIRE. Absolument neutre politiquement, c'est écrit dans son statut, et strictement appliqué.
N'y a-t-il pas dans ce mutisme obligé un vice anti démocratique? De toute évidence, en particulier quand l'attaque n'admet aucune réplique. C'est un duel où l'une des parties est menottée et bâillonnée. Lutte inégale.
Daniel Maroger ne s'est point manifesté, se pliant ainsi à la règle du silence en ce lieu d'observation. Attitude respectueuse du code du CM, bien!
Mais, lors de cette même séance, il est un personnage qui ne s'est pas privé d'applaudir le discours du Maire, et qui a pourtant été le seul à se faire remarquer bruyamment. Hélas, ce Monsieur n'a eu aucune remarque le rappelant à la discrétion. Normal? Juste? La loi devrait pourtant être la même pour tous! Et le Maire garant de son respect.
Ces deux pôles dans la gestion politique nous ramènent au système aristocratique et monarchique, qui sont d'une époque révolue. Nous avons, par les combats révolutionnaires de nos aïeux, gagné notre liberté. Ne savons-nous pas la sauvegarder? la préserver? C'est pourtant bien par là que l'on atteindra notre développement, épanouissement individuel et collectif. C'en est la base!

démocrate 27/06/2015 19:01

Non, personne n'a gagné, personne n'a perdu. Si, la démocratie istréenne a un peu gagné, en ce sens qu'un projet peut être discuté et que certains points voulus par un démiurge ne sont pas forcément bons pour le peuple. C'est le sens du mot démocratie d'ailleurs. Tout projet doit donc être discuté, surtout quand il engage l'avenir. Quant aux oublieux de la façon dont ils ont été traités quand ils n'étaient pas dans la majorité triomphante, qu'ils ne viennent pas donner de leçons de politique à ceux qui en font, tant leur sens politique est à géométrie variable. Et j espère que le public sera de moins en moins dense pour assister à cet opéra-bouffe qu'est devenu le C.M. Au moment où la démocratie marche assez mal en France, faisons en sorte qu'elle demeure la règle à Istres.

jeanpcar 27/06/2015 11:25

il n'y a pas à parler de" victoire" et de "défaite"...encore moins de fessée; et réconfort les seuls gagnants dans l'affaire sont les istréens et istréennes.
Il n'y a pas non plus de points "mineurs" lorsqu'il s'agit de l'environnement et de préserver le cadre de vie pour les années future ,ne serait-ce que d'un quartier.
parce que au travers de ces recours, c'est bien de cela qu'il s'agit.
Le PLU, grace à cette action et au travail à venir du CM (et de AIRE )sera amélioré. de quoi se plaindre?
C'est à un merci de monsieur le maire pour cette collaboration que nous attendions (dommage que tout cela ne se soit pas passé autour d'une table avant le TA !)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents