Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

REGARDS SUR ISTRES ET ENTRESSEN

REGARDS SUR ISTRES ET ENTRESSEN

Vie de la Cité, patrimoine d'ISTRES et ENTRESSEN


Les nouveaux riches du Far West Provence

Publié par REGARDS SUR ISTRES ET ENTRESSEN sur 18 Avril 2015, 20:20pm

Les nouveaux riches du Far West Provence

L'argent n'est jamais tabou quand il est gagné honnêtement !

L’argent ne doit pas être un tabou et ce n’est pas les élus de la majorité istréenne « Droite-Gauche plurielle » qui diront le contraire, certains d’entre eux étant richissimes voire même « millionnaires » et paieraient même l'Impôt sur la Fortune, pas belle la vie !

Pour autant, la richesse n’est légitime que lorsqu’elle provient du mérite personnel et non essentiellement de l’argent public, nos impôts !

La question de la légitimité de cette richesse, les Istréens se la posent surtout lorsqu’ils aperçoivent autour de l’étang de l’Olivier de somptueuses villas d’architectes bâties par d’étranges nouveaux fortunés dont l’enrichissement miraculeux surprend notamment ceux qui connaissent l’itinéraire de ces enfants gâtés du système.

Ces nouveaux « Jet Setters » se seraient-ils enrichis par l’obtention quasi mécanique de marchés de travaux ou par la promotion immobilière à grande échelle ?

Rien à voir entre eux et les 99% des autres riverains honnêtes du tour de l’étang, commerçants, agriculteurs, entrepreneurs, ouvriers, professions libérales qui sauvent l’honneur de ce quartier qu’une minorité de parvenus voudrait transformer en un Beverly Hills à la Istréenne.

De fortes disparités à l’échelle de la ville entre les « Alignés » et les « Non alignés »

L’exemple du tour de l’étang est anecdotique et ne concerne qu’une poignée de privilégiés mais à l’échelle de la ville il existe de fortes disparités entre les « Alignés » qui profitent d’un certain système opaque et les « Non alignés » qui le subissent au travers d’impôts assassins.

Ces enrichissements paraissent tellement suspects qu'un « Aligné » du système fait actuellement l’objet d’une information judiciaire, son train de vie ne correspondrait pas à son salaire de fonctionnaire !

Reste à savoir comment cette personne s’est elle enrichie ? Son employeur craignant d’être impliqué a d'ailleurs de suite pris les devants en suspendant de ses fonctions cet employé.

Mais si les enquêteurs tirent bien le fil de la pelote, ils pourraient faire quelques belles découvertes compromettantes.

Affaire à suivre donc

Jocelyn PLANELLES

Commenter cet article

Annie CLERC 20/04/2015 15:23

"Alignés" et "non-alignés", qu'on se nomme comme on veut, il est indubitablement un schisme parmi les Istréens. On le ressent de plein fouet à chaque séance de Conseil Municipal. Même si, lassé par la monotonie des lectures, vous n'écoutez que distraitement, vous êtes périodiquement réveillé par une vive altercation.
Dans la majeure partie des cas, une question a été posée au Maire pour qu'il détaille mieux le financement exposé afin que le vote ne soit pas fait en aveugle. Justifié, non?
Et les réponses varient entre: "Si vous aviez écouté, vous sauriez." ou: "Mr X, s'il le faut, je vais reprendre mon explication." S'ensuivent les mêmes explications, à l'identique, avec aucune autre information. Parfois un: "si vous voulez en savoir plus, venez au bureau ...". Mais pour donner son avis, tout élu a besoin de connaître les précisions en amont, et l'info hélas reste partielle. C'est là qu'apparaît la scission : ceux qui n'ont jamais aucune question à poser sur les lectures faites, et se gaussent fréquemment lors des questionnements; et ceux dont on raille la perspicacité et la prise de parole.
C'est à se demander pourquoi aucun des élus de la majorité, et j'insiste sur aucun, de quelque appartenance politique précédente soit-il, n'interroge le Maire. Cherchez la cause de ce mutisme. Rassurez-moi si je vois le mal là où il n'y aurait en fait rien à redire. Je ne peux que déplorer cette double polarité au coeur de la ville. Et je te rejoins dans ton analyse perspicace, Jocelyn, avec une amertume cachée sous ma volonté d'enrayer ces désordres.
Tu as mis en exergue des problèmes financiers; ils ne sont que la conséquence d'une gestion anormalement bipartite.
Une opposition, certes, c'est normal et sain dans une assemblée, mais le respect de l'adversité est encore plus important.
J'ai soulevé d'autres anomalies encore dans mon article du blog : annieclerc.over-blog.com

Sylvie 19/04/2015 12:46

Vos articles suscitent au moins des commentaires autrement intéressants que ceux dont les auteurs déversent leur bile débile à tout propos et font une fixette sur certains sujets. Je ne sais pas si la ville de SALON a son "Beverly Hills", mais son centre me suffit. Un monde fou, les grands trottoirs, toutes les boutiques ouvertes, d'où s'échappent des senteurs de café, thé, ou plus loin savons etc...Des animations, fanfare ou autre danse folklo. Enfin une ambiance du tonnerre. C'est vrai qu'à Istres on pense plutôt, en plus soft heureusement, à une certaine époque à l'est : nomenklatura et prolétariat.. à chacun à se situer. Pour ma part je fais miens les vers suivants d'Edmond Rostand :Satisfaits toi des fleurs même des feuilles, si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles... Puis ; ne pas monter bien haut, peut-être, mais tout seul . Et j'ajouterais ma réflexion personnelle : être libre, ne rien devoir à personne, ça c'est le bonheur.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents