Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

REGARDS SUR ISTRES ET ENTRESSEN

REGARDS SUR ISTRES ET ENTRESSEN

Vie de la Cité, patrimoine d'ISTRES et ENTRESSEN


Robin PRETOT, conseiller municipal d’opposition insulté par le Maire d’Istres, mais où sommes-nous ?

Publié par REGARDS SUR ISTRES ET ENTRESSEN sur 24 Février 2015, 20:00pm

Robin PRETOT, conseiller municipal d’opposition insulté par le Maire d’Istres, mais où sommes-nous ?

Le Droit d'un maire à insulter un conseiller municipal n'existe pas !

Nous avons beau relire le Code Général des Collectivités Territoriales, le Droit d'un Maire à insulter un conseiller municipal n’existe pas, pas plus d’ailleurs que le Droit de mal parler à ses conseillers municipaux.

C’est pourtant ce dont a été victime lors du Conseil Municipal du vendredi 20 février dernier, Robin PRETOT, conseiller municipal d’opposition, à qui le Maire a dit « Vous êtes un merdeux » (voir article de la Provence du 21/02/14).

« Nous sommes Istres » et « Nous sommes restés muets », courage fuyons...

L’insulte, c’est quand on a finalement rien à redire à son contradicteur et qu’en définitive on ne se contrôle plus.

Ce qui est le plus choquant c’est qu’aucun Adjoint ou conseiller municipal de la majorité (liste "Nous sommes Istres") n’est intervenu pour ramener le Maire au bon sens et surtout au respect de l’un des leurs, quand bien même ce dernier siège dans l’opposition.

Comme on dit « courage fuyons » et dire qu’il y a deux mois à peine nous entendions des discours de velours rappelant le Droit à s’exprimer librement sans subir de représailles.

Il y a la théorie et la pratique et à Istres un bon delta entre les deux !

Respect des Droits des conseillers municipaux…d’opposition notamment

Robin comme tous les autres Conseillers Municipaux étudie les dossiers et en fonction intervient dans le débat pour faire entendre sa voix et s’opposer si besoin est à une délibération présumée illégale et/ou contraire à l’intérêt général des Istréens. Il y a fort à parier que c’est sa capacité à s’opposer qui lui a valu de recevoir une invective.

Le traiter de « Vous êtes un merdeux » dépasse l’entendement car il dispose des mêmes droits que n’importe quel autre Conseiller Municipal à savoir :

- le droit d’information ;

- le droit d’expression ;

- le respect du pluralisme politique qui consiste à conférer aux élus d’opposition les mêmes droits que les conseillers municipaux de la Majorité ce qui revient à dire que M. Robin PRETOT est sur le même plan d’égalité que le Maire.

La « Jeunesse » n’empêche pas d’être efficace, perspicace et pertinent

Quand on analyse l’insulte « Vous êtes un merdeux » on sent bien une dose de mépris par rapport au côté « jeune en âge » de Robin qui du haut de ses 25 ans est tout aussi efficace, perspicace et pertinent que n’importe quel autre conseiller municipal. Faudrait-il encore préciser que Robin a débuté en politique en 2007 et a donc derrière lui déjà 8 ans d’expérience.

Sans aller jusqu’à qualifier la formule de « discriminatoire », il faut bien reconnaître que dire une telle chose n’est pas digne de la part d’un Maire qui pour mémoire a débuté en mars 1977 à l’âge de 23 ans comme Adjoint au Maire Jacques SIFFRE.

L'opposition représente 56% des électeurs Istréens soit 18 000 Istréens

Qu’ils s’appellent Lionel JAREMA, Michel LEBAN, Adrien MEXIS, Vincent LEMASSU (et leurs coéquipiers), aucun conseiller municipal quelque soit son obédience ne mérite d’être malmené en raison de sa divergence d’opinion.

Le Maire doit réaliser et accepter que l'opposition réunie représente 56% des électeurs istréens et que mal parler à ses opposants, c’est manquer de respect à pratiquement 18 000 Istréens.

Donc respect s'il vous plaît !

Prochain Conseil Municipal ce jeudi 26 février à 14h00, créneau inadapté qui prive les Istréens qui travaillent d’assister à ces séances publiques où se décide pourtant leur avenir.

Jocelyn PLANELLES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

phil 16/03/2015 00:30

C'est fou comme on peut trouver des trucs à chaque fois + surprenants les uns que les précédents quand on regarde Istres de loin.
Ca part vraiment dans tous les sens...
Je serai bien mieux au Congo que dans notre chère ville, avec des édiles qui se comportent pareillement!
Bravo en tous cas à notre Jeune (et c'est très bien) Elu d'opposition, qui pour le coup fait son boulot avec professionnalisme!

Fiat lux 27/02/2015 13:50

suite et fin : j'en ai même connu, en 2008, qui habitaient au nord mais voulaient voter pour le candidat du sud. Qu'ils se rassurent. Maintenant pour Istres réunifié, plus qu'un (socialiste ?...) C'est celui du sud, avec pour binôme son ancienne rivale ... du sud. Comme aurait dit Elie KAKOU : T'as compris le coup, après je t'explique... Quand aux autres candidats, ce sont pour la plupart tous des nouveaux, rien à dire... Je vais me prendre une aspirine, car ma tête commence à chauffer.

fiat lux 27/02/2015 12:57

Certains ont eu une révélation : on leur expliquait à quoi sert un conseiller général (ancienne génération puisque maintenant c'est conseiller départemental). Ca veut dire que depuis des décennies ils élisaient le susdit sans savoir pourquoi ni comment. Je ne suis pas sûr que maintenant ce soit plus clair dans leur tête alors que tout a changé : le contour du canton, le binôme, etc... Mais au moins ils auront été informés. Je serais d'avis de faire une interro écrite à la sortie de la prochaine réunion (où il y aura des milliers de personnes n'est-ce pas). Là on comptera plutôt les cancres, il faudra une calculette adéquate. Comme quoi les élus sont élus par qui ? et pour quoi . Les grands politologues devraient se pencher sur cette question. Là aussi il y a du boulot.

Littleman 25/02/2015 10:40

Quand on se veut grand politologue, on fait attention aux mots qu'on emploie. M. ou Mme Carmine a dû vouloir dire hémicycle , ce n'est pareil que épicycle , dont la définition se trouve dans n'importe quel dictionnaire et est bien trop compliquée pour que je vous la donne ici, ce n'est pas mon boulot. A bon entendeur.

Littleman 25/02/2015 10:38

Il n'y a que monsieur ou madame Carmine qui trouve normal qu'un vieux puisse dire à un jeune que c'est un petit con ou quelque chose dans le genre. En suivant son raisonnement le jeune est en droit de lui dire que c'est un vieux con. Comme dit G. Brassens : le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est con, on est con.
Bref , je pense que le jeune Robin en question est assez intelligent et a des choses beaucoup plus intéressantes à faire dans sa vie, pour être passé à autre chose.
En tous cas, il a le soutien d'une grande partie de la population.
Quant à M. ou Mme Carmine (je ne sais) puisqu'il n'a pu assister au C.M. de vendredi (trop matinal sans doute), il peut toujours aller à la séance de rattrapage demain jeudi à 14 h.30, à moins que ce ne soit l'heure de sa sieste . Eh oui, quand on est c.. on c.. . Ce n'est pas mon langage habituel. Bonne journée à tous.

Joëlle Platon 25/02/2015 10:36

Soutien et amitiés à Robin : prends le de qui ça vient, ce qui veut tout dire ! . De tels propos dans un tel cadre n'honorent pas celui qui les a prononcés ! Continue à nous représenter avec ardeur. On compte sur toi.

Annie CLERC 25/02/2015 09:29

...Mais aux âmes bien nées
La valeur n'attend pas le nombre des années.
[cf Le Cid, de Corneille, acte II]

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents