Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

REGARDS SUR ISTRES ET ENTRESSEN

REGARDS SUR ISTRES ET ENTRESSEN

Vie de la Cité, patrimoine d'ISTRES et ENTRESSEN


Annie CLERC-LILAMAND, portrait d'une Istréenne engagée

Publié par REGARDS SUR ISTRES ET ENTRESSEN sur 5 Novembre 2013, 20:43pm

Voyage au cœur de ses racines Istréennes et paysannes

Annie CLERC, née LILAMAND, voit le jour en mai 1949 à Istres, dans une famille de racines istréennes et paysannes de surcroît.

Le chemin des Chalve en atteste, et son grand-oncle Monseigneur Marius CHALVE, « Juste des Nations » pendant la guerre, a donné son nom au parvis de l'église Sainte Famille mais aussi le nom d’une rue de Miramas où il a fondé l’institut Fontlongue.

Côté maternel, son grand-père Raoul ORTOLLAN, directeur d'école pour de nombreux Istréens, a laissé lui aussi son nom au groupe scolaire de Bayanne. Ce dernier fut également conseiller municipal socialiste.

Son papa, Jean LILAMAND a travaillé dans la discrétion, et fut parmi les fondateurs de « l'Escolo dis Arnavèu », de « Lou Trelus », et des « Amis du Vieil Istres ».

Annie se donne à son tour comme mission de poursuivre ces tâches multiples avec dignité et humilité à l’instar de ses aïeux.

Ses sensibilités : l’éducation, les langues, la famille, les traditions, l’altruisme…

Plongée dans le monde de l'éducation dès 1964 année de sa réussite au concours de l’Ecole Normale, elle obtient un Bac Sciences Expérimentales en 1966 et suit la formation professionnelle d’enseignante sur deux ans.

L’Ecole Normale lui ouvrira également les portes de l'expérimentation de l'enseignement de l'anglais à l'école annexe de l'EN, et sera un tremplin vers un échange spécial avec un « Teaching College » à Brighton durant une année dans trois « Junior schools».

A son retour en France, elle poursuivra cette sensibilisation des élèves à l’anglais dans sa première classe « Cours Moyens » à l’école Emile Loubet d’Arles.

Annie marquera ensuite une parenthèse professionnelle pour se consacrer à ses 3 enfants, nés en 73, 75 et 77, parenthèse ponctuée de déplacements en famille à Paris, Arzew (Algérie ) et San Francisco.

En 1980, Annie revient vers ses racines et reprend l'enseignement. En maternelle, elle saisit la chance d'initier les élèves à l'anglais, et s’investit avec l'équipe des parents et du CEFISEM dans un projet de départ de ses élèves vers la Grande Bretagne, projet soutenu financièrement par la Municipalité d’alors.

En maternelle, ce projet aboutit en 1989 avec le départ en avion pour Londres de ses élèves pour une semaine avec cinq parents accompagnateurs. Cette aventure humaine restera pour Annie une expérience forte et riche en cohésion.

Les orientations pédagogiques variant avec le temps, Annie se livrera tour à tour en lieu et place de l’anglais à la sensibilisation à la langue régionale y compris en maternelle puis à celle de l'allemand auprès des Cours Moyens sous une forme toujours ludique.

Pour couronner cette riche formation permanente, Annie reprendra du haut de ses 50 ans, des études en Philosophie avec le CNED, tout en continuant à enseigner.

Pour Annie, ce parcours d’enseignante lui aura apporté la richesse dans les contacts à tous niveaux et la satisfaction d’une mission accomplie auprès des autres.

Pour elle, la retraite n'est aucunement une rupture puisqu'elle maintient toujours des liens étroits avec nombre d'associations, car ce qui la motive au plus profond d’elle, c’est de pouvoir aider les autres, de mettre à disposition du tissu social et associatif ses connaissances et compétences. Elle voue un fort attachement à la transmission du bien-vivre ensemble où chacun apporte sa pierre à l'édifice.

Ses aspirations : agir pour Istres dans le respect des personnes, de l’environnement et de la diversité

Annie entend continuer à s’impliquer dans le développement et la multiplication des informations sur tous les sujets touchant aussi bien à l’Homme qu'à l’environnement.

Son âme écologique l’amène d’ailleurs à considérer à juste titre qu’il est aussi important de prendre soin de notre planète que de nous-mêmes.

Annie reste pour autant consciente de la nécessité de veiller dans un esprit ouvert à l'essor des industries et des techniques sources de richesses économiques et d’emplois pour le territoire.

Son action s’inscrit toujours dans le respect des personnes et de la diversité des hommes en prenant en compte les difficultés de chacun dans un monde en perpétuelle évolution.

Pour ISTRES, Annie souhaite s’investir au mieux pour redonner à sa ville natale cette authenticité qu'elle a perdue, tout en lui impulsant l’essor dynamique nécessaire pour son développement.

Pour y parvenir, elle en appelle à l’union de toutes les forces et aime à rappeler ce triptyque sacré de notre République :

LIBERTE - EGALITE - FRATERNITE

En conclusion, une pensée pour son papa Jean LILAMAND qui reste pour moi une personne très importante, un fervent défenseur du patrimoine et des traditions locales. J’ai pu grâce à lui apprendre beaucoup sur Istres (la Crau, le Paty, Cascavéu…) et par là même pu développer cette passion dévorante pour ISTRES, ma ville natale.

Chaleureuses pensées

Jocelyn PLANELLES

Annie CLERC en costume arlésien

Annie CLERC en costume arlésien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Annie CLERC 12/11/2013 18:33

Merci à vous tous pour vos chaleureux commentaires. Nos valeurs ainsi partagées me soutiendront dans ma quête et m'aideront à surmonter les difficultés que nous y rencontrerons inévitablement. Un très grand merci à Jocelyn pour m'avoir ouvert les portes de la blogosphère istréenne. A bientôt!

Annie CLERC 12/11/2013 17:40

Un grand merci à vous tous, ces encouragements me touchent. Je sais pertinemment que mon engagement ici, et tel quel, heurtera certains, et votre présence à mes côtés me soutient fort. Je suis heureuse que nous partagions le même objectif, et nous devrons agir en harmonie pour parvenir au but: le mieux-vivre sur notre terre provençale. Forte de notre cohésion, je continuerai à m'investir, voire à entrer dans la blogosphère istréenne.

Henri lenoir 06/11/2013 15:18

Il fallait bien un blog comme le tien pour mettre en exergue les mérites d'une personne comme Annie Clerc Lilamand. Ca me fait penser à une chanson d'Enzo Enzo "Juste quelqu'un de bien". Il y en a plein à Istres et elles ne sont pas souvent mises en avant. Il faut sortir des propos nauséeux, calomnieux (finalement très ridicules et dérisoires). Voici ma minute télé : ce soir je regarde FR. "des racines et des ailes" qui parle d'Arles, la Camargue, la Crau, pays cher à nos cœurs de provençaux d'origine ou d'adoption.

compain muriel 06/11/2013 14:11

merci Jocelyn pour ce bel article et aussi pour votre blog

Leban Michel 05/11/2013 23:29

Bel article Jocelyn, une belle evocation Annie le mérite bien, tant pour son passé professionnel que son engagement associatif passionné.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents